MUSICALARUE 2018 – L’INSTANT LIVE

Musicalarue 2018, cru d’excellence.

Dans un petit village des Landes, une poignée d’irréductibles motivés organisent depuis 29 ans un festival au nom de Musicalarue. Situé en plein cœur du village de Luxey (40, Landes), un peu plus de 600 habitants, plusieurs milliers de pins sur les 16 000 hectares qui la compose, c’est un événement de 3 jours et d’envergure qui vient ravir les passionnés de musique et d’art de rue !

De notre côté, nous avons sillonné le festival à l’éclectisme impressionnant, aux surprises agréables, ses scènes charmantes bien que totalement différentes… Un retour en photographie et en rédactionnel sur ces quelques journées.

Vendredi 10 Août, bien que de magnifiques noms de la scène nationale et locale étaient programmés comme Pierre Perret, The Very Big Small Orchestra, Slimane, Feu! Chatterton, … nous n’avons pu assister à tous ces superbes concerts. Nous nous sommes laissé porter par les musiques et les shows étonnants ! Arrivé un peu tardivement après une grosse journée de travail sur le Bassin d’Arcachon, nous tombons place St Roch sur L’Entourloop que nous connaissons très bien. Un show dynamique, deux papis aux platines qui font groover la place, un Troy Berkley des grands soirs ainsi que N’Zeng à la trompette. S’en suit une balade étonnante, le carton plein de Matmatah, le théâtre de verdure à l’écoute de Loïc Lantoine & The Very Big Experimental Toubifri Orchestra (ils ont bien déconné en écrivant le nom) et une belle première surprise : l’Espace Pin bouillant avec le duo Persepolis ! Un tonifiant à base de batterie et guitare, double voix, quadruple énergie, octuple chaleur. Derrière ça, on avait envie de se faire surprendre encore une fois, on a donc été voir La Femme, qui nous habitue de sa musique electro pop parisienne bien barrée, mais on avait besoin de se faire secouer un peu plus à 1h du matin, du coup c’était direction Le Cercle, le bar de la ville ! Gambeat, du Radio Bemba Soundsystem distillait des gros sons electro cumbia qui ont fait bouger petits et grands, maigrichons et baraqués, sobres et ivres ! Ce qui est bien avec Gambeat, c’est qu’il fait ça avec passion et ne regarde pas la montre, il nous a accompagné jusqu’à l’heure d’arrivée de Tiken Jah Fakoly sur la scène des Sarmouneys. Un vrai plaisir dès le premier morceau, une énergie, cette voix, ces paroles reprises par les milliers de festivaliers… Mystique. Bien que nous apprécions à fond cette musique, nous ne pouvions passer à côté de deux autres shows qui attiraient notre attention depuis belle lurette ! Biffty & Dj Weedim dans l’espace Pin : comme on dit à la maison « c’était complètement débile ». La furie dans la grange, des déchaînés sur la scène qui se sont fait suer pendant une heure, des paroles que personne pourraient chanter dans la rue qui pourtant sont reprises en cœur et « gueuler » jusque dans la forêt, on avait de quoi taper du pied et faire frétiller la voix ! Enfin, direction la route du retour car après une belle journée de 18 heures, faut aller se coucher, Senbeï, le prodige bordelais de la musique assistée par ordinateur. Un show maîtrisé avec des visuels super propres comme à son habitude, du gros son, de l’inventivité et surtout du plaisir !

Le samedi soir, c’est toujours un grand soir ! On a donc décidé de faire la tournée des grands ducs sur la scène des Sarmouneys et des excursions furtives sur les scènes qui bougent ! C’était donc à base de Julien Clerc, superbe surprise les textes de Victor Hugo interprétés par La Green Box au théâtre de verdure, Laake, le show XXL de BigFlo & Oli, Danakil, la folie avec les Hurlements d’Léo, le fracassage de Panda Dub, el original Gambeat, La Yegros et on a biensûr veillé jusqu’à la fermeture du festival avec le gros show d’ODG Ondubground à l’espace Pin !

Un dimanche de tout beauté… la route du Rock !

Ce dimanche était une pépite, découvertes et sensations. Sara Curruchich a débridé ce premier jour avec un show qui commence avec le sourire et qui a fini en danse avec le public qui sont venu remplir le théâtre de verdure même sous 35°. Camille n’a fait qu’aggraver la situation en comblant intégralement cette scène jusqu’à en boucher les accès ! Ce trop de monde nous a permis de démarrer cette journée Rock avec Bonduran dans l’espace Pin. Les lauréats du XL Tour n’ont pas loupé leur premier Musicalarue en faisant monter très haut la température avec leur mat rock envoûtant. S’en est suivi l’immense show de Shaka Ponk… des dizaines de jetée dans le public, un circle pit à la landaise, de quoi mettre les gens dans le bon mood pour l’arrivée des locaux The Inspector Cluzo Place St Roch. Et ça n’a pas rigolé !

Pour détendre le tout, on a fait un tour voir Goran Bregovic qui a bercé toute cette foule, de notre côté on avait besoin de plus on a donc découvert Rhino avec sa D&B sur machine, on a été faire les fous avec les Svinkels, on a dansé avec Gambeat, on a joué avec la Minimum Fanfare et on a tapé du pied sévèrement avec Hilight Tribe !

Une magnifique édition de Musicalarue, un gros coup de chapeau à toute l’orga ! Les artistes en sont reconnaissants au microphone à chaque fois en notant un soutien depuis des années avec un accueil irréprochable dans les maisons luxoises par les familles de passionnés, les gens en sont ravis et tout se passe dans une parfaite ambiance et ce petit bout de Landes reste gravé en mémoire grâce au festival !

AREQUIPA RAPEA

AREQUIPA RAPEA

En la « ciudad blanca » peruana, los mejores artistas de la ciudad, con invitados de la capital y también de Chile, estuvieron en la Plaza San Francisco de Arequipa por una buena causa. Para entrar al concierto había que llevar un juguete para donarlo a los niños más necesitados. Desde las 14:30 del viernes 18 de noviembre la música hip hop sonó en el centro de la ciudad. Pasadas dos horas desde el comienzo con la música intermitente los MCs subieron al escenario: Terrateniente, Sonik, Malafak, Sicko Sillar, Oscuro, Metaforas, Pulmonia, Raso, Colectivo Arequipay, Mítico, Lbox, Sonchi, Ruco Rap, Terco 92, El Papicha Loko Aicras, Traz y Delenyer. Además, el público pudo ver en directo « La revancha »: la batalla de freestyle entre El Papicha y Dclaps. Durante la noche, el fotógrafo francés Adrien SÁNCHEZ INFANTE aprovechando su paso por Arequipa en el « Tour de Perú 2016 » estuvo capturando este momento para compartir buenos recuerdos. ¡Qué disfruten!

 

AREQUIPA RAPEA (Français)

Dans la « ville blanche » péruvienne, les meilleurs artistes hip-hop de la ville avec des invités venus de la Capitale ou même du Chili étaient à la Place San Francisco d’Arequipa pour la bonne cause. Pour assister à ce concert, les gens devaient apporter un jouet pour les enfants les plus défavorisés. Dès 14h30, la musique hip hop retentissait dans le centre-ville.

Après deux heures de musique, ce sont Terrateniente, Sonik, Malafak, Sicko Sillar, Oscuro, Metaforas, Pulmonia, Raso, Colectivo Arequipay, Mítico, Lbox, Sonchi, Ruco Rap, Terco 92, El Papicha, Loko Aicras, Traz et Delenyer qui sont montés sur scène pour un show durant des heures. Une bataille de freestyle était organisée pour la revanche entre El Papicha et Dclaps.

Toute la nuit, le photographe français Adrien SÁNCHEZ INFANTE était présent dans le cadre de son Tour du Pérou 2016 pour faire de ce moment un ensemble de bons souvenirs à partager par chacun d’entre vous. Bonne lecture !

 

Photographies / Reportaje fotográfico : Adrien SÁNCHEZ INFANTE

Traduction / Traducción : Adrien SÁNCHEZ INFANTE – María JIMÉNEZ CARDALLIAGUET

 

 

Clip Vidéo : TTM Tonton Margelle – J’Prend du Recul

Un réel plaisir de participer à ce projet 100% indépendant avec une sortie Vinyl à venir !

Tous les clips de ce projet seront réalisés par l’équipe d’Adrien SANCHEZ INFANTE!

TTM Tonton Margelle
Foodja Crew
« J’prend du recul »

Freestyle avant le LP Vinyl « En Marge » prochainement de sortie !

Musique
Production : Art Aknid

Enregistrement : Faya Babylon Prod / Raggarage Studio

Vidéo

Adrien SANCHEZ INFANTE
French Freelancer in Communication and Multimedia
http://www.adriensanchez.com

Clip Vidéo / BILLY JOE feat. KONI-K : LE SACRE DE LA TRONCONNEUSE

BILLY JOE feat. KONI-K

Le Sacre de la Tronçonneuse
-2016-

Record : Mr BATOU Records

Mix : Neochrome Hall Star

Vidéo Clip
http://www.adriensanchez.com
Réalisation, Montage & Post Production : Adrien Sanchez Infante

Titre « Le sacre de la tronçonneuse » de Billy Joe (ft. Koni-K) issu de son premier EP « La Petite Maison de la Tuerie » bientôt disponible.

Retrouvez Billy Joe sur :
http://www.youtube.com/billyjoeofficiel
http://www.facebook.com/billyjoeofficiel
http://www.instagram.com/billy_joe_co…

Retrouvez le label Néochrome sur :
http://www.neochromeprod.com
http://www.prod-neochrome.skyrock.com
http://www.facebook.com/neochromehall…
http://www.twitter.com/neochromeprod
http://www.instagram.com/neochromeprod
http://www.soundcloud.com/neochromeof…
http://www.myspace.com/neochromeprod [Etc…]

#Néochrome | #Neochrome
#BillyJoe | #WhiteTrash | #Redneck | #Rap

Paroles « Le sacre de la tronçonneuse »

Billy Joe, Koni-K, Néochrome…

KONI-K

Oh !!
On ouvre le bal, on t’envoie sous terre !
Redneck, au mic, grasse toux, glaires
Emulsion verbale, ça bouillonne sur l’terrain
Ok ça baroude, pilote la caisse comme un fronterra
Déter’ au mic, on débarque, braaah !!
Tu croyais nous baiser ? On est paranos !
Rien qu’du lourd, gros, cash ça me rend tout light-heu !
Tu tiendrais pas deux jours dans ma Wood Life !
Putain, t’as l’air, pommé, connard !
Que des mecs hostiles c’est pas cadeau !
Génocide oral on a même pas tiré une touche-car
Passe-moi la bécane j’lui fous le pin sur la vago !
La Wood c’est notre magot… Braaah !
Cash-flow tranchant prépare un garot
Ouais c’est qui qui t’taille in the wood ma gueule
On flingue le beat tu peux pas test si t’as pas les crocs

REFRAIN X2

C’est l’son des tronçonneuses bien affûtées
Au coeur des bois, réveille les macchabées
Si tu t’y perds on pourra pas t’râter
On t’retrouvera avec des bisons futés !

BILLY JOE

J’veux pas d’ïle paradisiaque
J’suis qu’un redneck des bois qui les rend aphrodisiaques
Affreux comme ton slip sale, on nous paie en ‘teille de Jack
Ici ça sent la résine et la poudre, va t’faire foutre on a des calibres, eux des balles à blanc
On a des canines aiguisées, ils veulent nous voir rivaliser
On a de quoi vous connectez par un réseau de blanche
T’as vu nos têtes de planche à bois traîner dans l’obscur
Nacery un homme des bois ? Non, j’suis pas très sûr !
Qu’il aille s’faire enculer par une pile de chênes
Schizophrène en liberté, on va rouler la verdure
Tronçonneuses et mousquetons si l’affaire se corse
Si j’me sors le doigt du cul ça va chier des écorces
Sanguinaire on créé des hémorragies dans l’décor
Au bout de la corne des crânes qui pendent, même tes couilles s’en mordent
On est des morts de faim, nique ta bague en or !
On a le coeur en sang si tu dors dehors
Très souvent on a des rires à pleurer des remords
Redneck, pendant qu’ils naissent, nous on vit notre mort

REFRAIN X2

C’est l’son des tronçonneuses bien affûtées
Au coeur des bois, réveille les macchabées
Si tu t’y perds on pourra pas t’râter
On t’retrouvera avec des bisons futés !

KONI-K

Oh !
On fout la merde, on s’invite
Tu vis l’Enfer nous c’est l’paradise
Rien qu’des parasites, que des gars cadavres hantés par la zik
Passe-moi la carafe, j’regobe un acide
Faut qu’on s’pète la race au max !
Et gars ça dit quoi, trop la rage, on t’encule au mic
Que des rednecks dans la partie
Que des renégats ça va flinguer, j’passe le relais gars !

BILLY JOE

Si l’ambiance est hostile c’est qu’ces putains osent dire qu’ils ont l’air sauvageons
On a baisé leur style, nous on a versé l’acide
Ils ont tellement pas d’couilles, laissent leurs bites dans une gorge de pigeon
On égorge toute ta clique, y’a du sang sur nos shoes
Le canif est rouillé, y’a d’la baffe, on s’applique
Y’a pas besoin de manuel pour charger la bastos qui t’envoie en clinique !

REFRAIN X2

C’est l’son des tronçonneuses bien affûtées
Au coeur des bois, réveille les macchabées
Si tu t’y perds on pourra pas t’râter
On t’retrouvera avec des bisons futés !